Inscription à la lettre





Les derniers commentaires

Inscription à la newsletter


Inscription à la newsletter

Accueil | Envoyer | Imprimer | Texte + | Texte -
La paroisse

Arrivée du Père Benoit



Arrivée du Père Benoit
Article Ouest France du 26 oct 2011

Nommination à Saint-Pierre-de-la-Côte-Nacre

Mgr Boulanger, évêque du diocèse de Bayeux-Lisieux, vient de nommer le père Benoît Sévenier, curé de la paroisse Saint-Pierre-de-la-Côte-Nacre, en remplacement du père Goudote, retourné chez lui, au Bénin. La paroisse comprend huit églises ou chapelles, disséminées dans six communes : Ouistreham, Bénouville, Saint-Aubin-d'Arquenay, Colleville-Montgomery, Lion-sur-Mer et Hermanville-sur-Mer.

Son parcours

Titulaire d'une maîtrise d'histoire contemporaine et d'un diplôme d'études supérieures en gestion et communication des entreprises (Paris 1), Pierre Sévenier, originaire de Saint-Etienne, décide, en 1991, à l'issue de son service militaire à Lille, de devenir prêtre. Après quatre ans de formation à la Maison des eudistes à Paris, puis d'une année de spiritualité au Bénin, il exerce, après son ordination, comme vicaire dans le 14 e arrondissement et aumônier étudiant (Assas).

À partir de 2002, il est chargé à la fois, de la formation des prêtres dans le diocèse de Rennes et celle des laïcs, accompagnant, au niveau national, les couples, dans la préparation au mariage. En 2007, il est nommé au service diocésain de formation de l'Essonne avant d'arriver, en 2009, à Douvres-la-Délivrande. À la fois, comme responsable de la maison d'accueil Notre-Dame, prêtre au niveau de la paroisse, aumônier étudiant et professeur de théologie à l'université catholique d'Angers.

Installation

Le nouveau curé sera officiellement installé ce dimanche 29 octobre, à l'occasion d'une messe solennelle célébrée à 11 h, en l'église Saint-Samson, par le père Xavier Signacourt, vicaire général du diocèse, et le père Laurent Tournier, supérieur provincial des eudistes. Dans ses nouvelles fonctions, le père Sévenier sera assisté par le père Roger Kanga, prêtre eudiste, originaire de la Côte-d'Ivoire, et trois soeurs franciscaines du Bon Secours, originaires d'Inde.

Mission et passion

Chargé d'annoncer Jésus-Christ, en lien avec toute son équipe paroissiale, le père Sévenier souhaite, dans un premier temps, aider les fidèles à s'inscrire dans la démarche du diocèse. À leur faire prendre conscience, également, qu'autour de leurs huit clochers, ils ne forment qu'une seule et même paroisse. « Annoncer, transmettre la bonne nouvelle et aider l'Église à se renouveler, souligne-t-il, ça passe d'abord par un travail tous ensemble. »

Pour le nouveau curé, « l'annonce d'une bonne nouvelle passe obligatoirement par la joie ». C'est pour cette raison qu'à la moindre occasion, il n'hésite pas à sortir son nez, pour se muer en clown de théâtre, sa grande passion. « Clown et prêtre dans la foi sont deux activités qui demandent beaucoup d'humilité, conclut-il. L'humilité du clown, c'est utiliser ses faiblesses pour faire rire, pour s'émerveiller, pour partager sa foi, gratuitement. »

Nouvel horaire des messes

Le samedi, à 18 h, à Bénouville (semaines paires) ou à Saint-Aubin-d'Arquenay (semaines impaires). Le dimanche, à 9 h 30 et à 11 h, alternativement à Colleville, Hermanville, Lion, ou en la chapelle de Riva-Bella. À 11 h, tous les dimanches, à Saint-Samson, à Ouistreham. Ce dimanche, 29 octobre, à 11 h, messe unique d'installation du curé, à Saint-Samson.




Samedi 19 Novembre 2011
Catherine Lelong