Inscription à la lettre





Les derniers commentaires

Inscription à la newsletter


Inscription à la newsletter

Accueil | Envoyer | Imprimer | Texte + | Texte -
Voyage à Tatihou 2011

Veille du départ



Veille du départ
Rendez-vous demain à 8h50 pour le départ.C'est à cet endroit que vous serez informé quotidiennement du déroulement du voyage scolaire.En attendant un peu de lecture et bons préparatifs.

Tatihou est une île côtière française au nord-est du Cotentin, en face de Saint-Vaast-la-Hougue (département de la Manche). D'une superficie de 29 hectares, elle est accessible à pied à certaines marées basses. L'île appartient au Conservatoire du littoral et n'est pas habitée de manière permanente. Elle abrite un musée dans le fort de l'île ainsi qu'un jardin botanique et une réserve ornithologique.


Pays France

Archipel Îles Saint-Marcouf

Localisation Manche (océan Atlantique)


Coordonnées 9° 35′ 20″ N 1° 14′ 36″ W


Superficie ,029 km2


Située dans le Cotentin, en Basse-Normandie, l’île Tatihou est un espace naturel de 28 hectares qui devient presqu’île à marée basse. Affectée par l’Etat au Conservatoire du Littoral et des Espaces lacustres en 1988, le Conseil Général de la Manche en a reçu la gestion en 1990.

Tatihou tient son nom des Vikings présents sur les côtes de Normandie au IXe siècle. En noroît, hou signifie terre entourée d’eau et tat était sans doute un nom propre.

Depuis 1992, l'île offre à ses visiteurs un musée maritime accueillant 60 000 visiteurs par an, la tour Vauban et ses fortifications classées patrimoine mondial en 2008, un espace d'hébergement et de découverte pour les classes, les sociétés ou associations et même un lieu de détente en hôtellerie classique.

Les toits en schiste et les murs en granit font toute la beauté des bâtiments de l'île.

Tatihou est une île protégée, trois hectares aux limites du fort y ont été établis en réserve ornithologique. Sa gestion est confiée au Groupe Ornithologique normand (GONm). D'avril à juillet, on peut y voir des oiseaux nicheurs : goélands argentés, bruns et marins, tadornes de Belon… Autour de l'île, cormorans et eiders à duvet sont constamment présents. En été et à l'automne, sternes caugek et pierregarin, labbes pêchent aux abords de l'île. De nombreux limicoles vivent sur l'estran. En hiver, d'autres espèces s'installent : bernaches, grèbes, petits pingouins, pipits maritimes…
Au fil de l'année, l'œil et l'oreille du naturaliste pourront détecter plus de 150 espèces différentes.

Mardi 14 Juin 2011
Catherine Lelong